UN VOYAGE, UNE PHOTO

& des milliers de souvenirs

La semaine dernière, alors que j'essayais de trier vainement mes photographies, je vous demandais de choisir UNE photo qui résume le mieux UN voyage et de m’en expliquer les raisons. J’ai alors décidé de jouer le jeu avec vous, et Dieu sait que ça a été compliqué ! Instinctivement, quatre ou cinq d'entre-elles se sont détachées du lot car elles renvoyaient à des souvenirs marquants. Le choix le plus coriace étant justement de choisir parmi ces dernières. Chaque voyage est exceptionnel et bien souvent ponctué de souvenirs que nous voudrions garder à jamais en mémoire. Vous ne vous êtes jamais dis, pour conserver à tout prix ces souvenirs: 

Si je regarde très très fort chaque détail de cette scène, peut-être qu'elle ne s'altérera jamais de ma mémoire?

CANADA

Montréal

Montreal-Canada
Montreal-Canada
Montreal-Canada

En 2009, nous avons passé deux belles semaines en plein de cœur de Montréal. J’en garde des souvenirs indélébiles. Si j’aime tant cette photo réalisée au parc de La Fontaine, au plateau du Mont-Royal, c’est car elle est un concentré de petits souvenirs. Nous aimions particulièrement ce parc, où nous nous rendions régulièrement pour y pique-niquer et « jouer » avec les écureuils. Montréal possède un charme fou grâce à ses parcs arborés et ses lacs en plein cœur de la ville. Sauf que ce jour-là, juste après la prise de cette photo, ce gros écureuil albinos m’a piqué l’intégralité de mon sandwich et s’est planqué avec dans les arbres ! Les écureuils du Canada, sont loin de ressembler à ceux de France. Ils semblent avoir été nourrit aux stéroïdes tant ils sont gros! Nous avons ainsi passé des heures à les observer et les prendre en photos au cours de notre périple.

PYRENEES

Le glacier du Vignemale

Durée moyenne: 8h00    Dénivelé positif: 725 mètres

Je garde un magnifique souvenir de notre trek dans les Pyrénées françaises, fièrement munis de notre carte IGN. Nous sommes partis du pont d'Espagne et avons traversé toute la vallée de Gaube, dans le Parc National des Pyrénées, afin d'atteindre le refuge des Oulettes de Gaube qui donnait une vue directe sur le massif du Vignemale.  Il s'agit du point culminant des Pyrénées françaises, en Occitanie, avec une altitude culminant à 3298 mètres. La fonte de ses glaces alimente toute la vallée de Gaube et son superbe lac que nous avons découvert dans la brume. Ambiance mystique au rendez-vous . Il faut savoir qu'à l'époque, je n'étais ni débrouillarde ni sportive. C'est ainsi qu'à l'origine, nous étions partis pour une semaine de marche avec respectivement, plus de 20 kilos chacun sur le dos (réchau, nourriture, tente, duvets...). Nous aurons donc raccourcit cette randonnée à 2 jours 😉 , soit, 16 heures de marche ! Ce qui était déjà très bien pour mon niveau d'antan! J'ai choisi cette photo, car j'ai été stupéfaite et ébahie de me retrouver devant tant de beauté. La Nature est merveilleuse, tandis que nous sommes infiniment petits. Quoiqu'il en soit, j'aurais également vaincu ma peur des vaches. La photo en miniature est collector, car avant ce moment-là, j'étais apeurée d'approcher une vache en liberté. Ces tas de muscles sont renversants - dans tous les sens du terme 😉 .

HONGRIE

Budapest

budapest-hongrie

Budapest a été l'une de mes plus belles découvertes. A chaque fois que mes yeux se posaient quelque part, j'étais surprise et émerveillée tantôt par l'architecture tantôt par son histoire, ou encore, tantôt par ses moyens de transport - on se déplace en péniche d'un bout à l'autre de la ville. La seule chose qui ne m'a pas émerveillé est la mentalité de ses habitant 😉 ! J'ai choisi cette photo car elle représente un moment de béatitude avec l'amoureux. Nous étions allés au grand marché couvert de Budapest (qu'il faut absolument voir, si un jour y allez) acheter de quoi pique-niquer et nous étions installés dans les jardins du Parlement. La vue que nous avions n'avait pas de prix. Le marché de Budapest possède une architecture époustouflante grâce à son toit recouvert de céramiques et sa structure métallique néogothique. A l'intérieur, vous y retrouvez des petites échoppes, des stands d'artisanats et des étales d'épices et de charcuterie. C'est le lieu idéal pour déguster les spécialités hongroises. 

Le grand marché central de Budapest <3.

Quant aux clichés suivants, ils me ramènent également à notre perplexité face à la langue Hongroise et nos longues soirées passées au bord du Danube. Le Danube occupe une place centrale dans la vie des hongrois, puisqu'il coupe la capitale en deux. D'ailleurs avant 1874 les deux parties de la capitale, Buda et Pest, étaient deux villes distinctes. Nous avons d'ailleurs séjourné en périphérie de la ville sur une péniche "fixe", où à intervalle régulier, une seconde péniche s'y accolait afin nous récupérer pour nous emmener en centre-ville. Ce n'était ni plus ni moins qu'une navette de ville à la sauce hongroise ;).

La Guadeloupe

année 2013

L'une des première choses que nous avons faite en arrivant en Guadeloupe, a été de visiter l'aquarium de la Guadeloupe à la marina de Bas du Fort. Nous ne sommes pas attirés par tout ce qui est aquarium et zoo pour des raisons éthiques. Seulement, il s'agit ici d'espèces qui ont été - pour la majorité, recueillies à proximité de la Guadeloupe. Ils disposent d'un vrai programme de protection de l'environnement et de repeuplement des lagons. De cette façon, nous y trouvons uniquement des espèces marines locales que nous rencontrerons plus tard lors de nos sorties en snorkeling. Ainsi nous avons craqué pour cet adorable diodon, ou encore, "hérisson des mers". Lorsqu'ils se sentent en danger, ces petits poissons gonflent comme des ballons et se parent de leurs pics. Mais attention, bien qu'ils soient adorables, la toxine qu'ils accumulent à ce moment-là les rend mortels. Toutefois, il a été notre premier coup de cœur <3 . En sortant du bâtiment, nous nous sommes promenés au bord du port, et nous avons été stupéfaits d'en voir des dizaines nager joyeusement auprès des bateaux! C'est drôle de noter le contraste: en Guadeloupe, ce poisson n'a rien d'exotique 😉 , il est PARTOUT.

La Guadeloupe

année 2015

Cette photo n'illustre pas n'importe quelle plage, il s'agit du Pain de Sucre ou Petite Anse, située sur l'île des Saintes. L'île des Saintes est un îlot volcanique faisant parti de l'archipel caribéen qui se trouve environ à 40 minutes de la Guadeloupe. Là-bas, pas de voitures. On se déplace en scooter ou à pieds, ce qui donne au petit village, des allures de Polly Pocket. En 2013 et 2015, nous avions ainsi loué tout le rez-de-chaussée d'une même maison. La maître des lieux, passionnée de plantes, avait créé un véritable petit paradis aux mille couleurs. Quelque peu en hauteur, nous nous sentions comme chez nous et avions une vue splendide sur tout le Pain de Sucre. Nous avions même un chemin privé pour accéder au spot de plongée. J'ai d'ailleurs eu la peur de ma vie lorsqu'à cet endroit-là, un grondin volant a écarté ses grandes ailes juste devant mes yeux! Surprise, je n'ai jamais nagé aussi vite pour rejoindre le bord ;). Toutefois, en 2015, cet endroit est devenu d'autant plus spécial pour moi, puisque, c'est sur cette île que l'amoureux a fait sa demande en mariage. Le jour de mes 25 ans <3 . Difficile de faire mieux, hein? Je suis d'ailleurs presque certaine, que des tortues étaient venues pondre leurs oeufs quelque temps avant, au vu des trous creusés sur la plage. 

ITALIE

Rôme

Rome, c'est un voyage en plein cœur de l'Histoire avec une touche de romantisme en bonus 😉 .  On a le sentiment qu'un gladiator peut apparaître à tout moment, c'est un musée à ciel ouvert. Difficile d’égaler une ville aussi riche de petits et grands trésors découverts dans chaque quartier, dans chaque ruelle, chaque église.  Mais il faut l'avouer, mon cœur a tambouriné par le majestueux Colosseo, le plus grand amphithéâtre romain jamais construit. Il faut véritablement du génie pour construire un édifice tel que celui-ci, surtout quand on sait qu'ils y organisaient même des batailles navales en le remplissant d'eau grâce à des systèmes de poulies ! Il ne faut pas rater non plus le forum Romain qui nous fait véritablement voyager dans le temps. J'ai adoré m'imaginer dans l'ancien temps. Je suis amoureuse de cette capitale.

L'ANGLETERRE

Londres

C'est sans hésitation que j'ai choisi cette photo, car elle représente un moment de Bonheur à l'état brut. Nous sommes parties, ma sœur et moi, découvrir Londres pendant les fêtes de Noël, à l'occasion de son anniversaire. Deux mots me viennent en tête: MAGIQUE & AMOUR. Si c'était à refaire, je ne choisirais aucune autre personne que ma sœur pour découvrir la capitale sous son plus beau jour. Nous étions réellement dans un état d'esprit d'émerveillement permanent, tels deux enfants découvrant Disneyland. Nous ne savions plus quoi regarder lorsque nous nous promenions sur Oxford Street et Regent Street, sans compter sur le très connu Harrods ou le gigantesque Winter Wonderland à Hyde Park.  Les décorations et illuminations de Noël y sont folles.  Si vous êtes à la recherche de l'esprit de Noël, arrêtez tout, ne cherchez plus et réservez vos billets.

L'ECOSSE

First road-trip

L’Écosse. Je ne saurais par où commencer. L’Écosse est hostile. Le ciel est bas, parfois menaçant, la pluie y est diluvienne et, par conséquent, le sol constamment imbibé. Sur dix jours, nous n'avons eu que deux demi-journées sans pluie. Et pourtant, cette île est magnétique. Et même quelque peu mystique. Je croirais sans peine que quelques dryades ou gobelins se promènent dans les bois. Cependant, mon coup de cœur va pour l'île de Skye.  Entre ce petit port du bout du monde, l'inquiétant Old Man of Storr et les impressionnants cours d'eau, nous ne savons plus où donner de la tête. Mais là où mes yeux se sont réellement écarquillés, c'est lorsque nous avons découvert le phare de Neist Point, fièrement dressé sur son piton rocheux de basalte. Tels des aventuriers nous nous sommes aventurés dans son antre en y découvrant des pièces sens dessus dessous et des vitres brisées. Et pourtant, en regardant ce vieux canapé en cuir, cette table en bois où y trônent encore des livres poussiéreux, ce grand tapis au sol, ou encore, ces escaliers de bois qu'on imagine craquants menant à une immense mezzanine... On s'imagine sans peine veiller sur la baie lors d'une nuit orageuse, confortablement installés auprès de la cheminée.

Autant de souvenirs gravés dans ma mémoire. J'espère que j'en conserverai toute la saveur et les sensations. Et, j'aspire à en créer de nouveaux. Il n'y a rien de plus merveilleux que d'être constamment dans la découverte et l'émerveillement. Comme dirait Jacques Brel:

Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *