Après la rudesse de l'hiver, place à la douceur du printemps.  Ce dernier hiver a été particulièrement compliqué entre les inondations, l'humidité perpétuellement omniprésente, le terrible Moscou-Paris, les averses de neige et surtout le manque de soleil.  Avec le rallongement des jours, il est grand temps de profiter d'une bonne cure de vitamine D!

belmont luthézieux bugey
bugey hiver

S’ÉMERVEILLER DES PREMIERS RAYONS DU SOLEIL

Cette année, le printemps est arrivé le 20 mars, jour de l'équinoxe où le jour dure aussi longtemps que la nuit. J'aime particulièrement cette saison qui est sous le signe de la renaissance. Alors que nous ne percevions plus la lumière du jour, nous pouvons désormais sortir de notre hibernation et profiter des premiers rayons du soleil. J’ai le sentiment que nous sommes comme des animaux, languissant les beaux jours, à l’abri dans notre cocon. Quel plaisir de sentir la chaleur du soleil sur notre peau ou contempler la danse de la poussière dans les rayons qui s’invitent par les fenêtres.

LE GRAND RETOUR DES RANDONNÉES ET DU SPORT

Bien que le sport soit une composante de ma vie quotidienne, ce que j’apprécie le plus à l’arrivée des beaux jours, est le fait de pouvoir de nouveau courir ou randonner en extérieur. Les rayons du soleil estompent notre teint blafard pendant que nos yeux s’accrochent, au détour du chemin, sur les cygnes qui couvent encore leurs œufs ou les veaux qui tètent goulûment leurs mères. Comme je le disais, la Vie reprend son cours. C’est Magique.

S'ENFONCER DANS LA FORET A LA RECHERCHE DE PETITS TRÉSORS

Nos balades changent au rythme de la Nature. Plus nous nous enfonçons dans la forêt, plus le décor est mouvant. Le tapis de feuilles rougeoyant, les branches craquantes et les flagrances de champignons ont laissé la place aux perce-neiges et aux primevères sauvages. L’atmosphère qui y règne à quelque chose de plus léger, prémices de la Vie qui reprend son cours. Comme me disait souvent une amie, "ça sent le Printemps". C'est réellement ça, quelque chose dans l'air semble être différent. 

AU-REVOIR LA DOUDOUNE, L’ECHARPE ET LES BOTTES BOUEUSES.

Ce qui a été le plus compliqué cette année, a été l’entretien des vêtements. En plus d’avoir 10 couches de vêtements sur soi, il fallait également les protéger des intempéries – et du bébé chien. Quel plaisir de pouvoir de nouveau jeter des coups d’œil en direction des petites robes fleuries et s’attarder sur le choix des paires de ballerines ou espadrilles qui viendront compléter la collection. Il y en avait vraiment plus qu’assez de la boue et autres joyeusetés.

LA NATURE, UNE SACRÉE OUVRIÈRE

Qu’on se le dise, la Nature est particulièrement bien faite. Il suffit de regarder les bourgeons qui apparaissent ci-et-là et qui, plus tard, deviendront de magnifiques fruits colorés aux formes diverses et variées. La Nature est une artiste qui compose et colore à l’infini. En plus de nous émerveiller, elle nous propose également des fruits et légumes riches en vitamines et nutriments excellents pour notre santé. Avec l’arrivée des fraises, des melons et des pastèques, s’invitent alors les délicieux smoothies et les gigantesques salades composées sucré-salées. Tout arrive toujours à point à qui sait attendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *