LES ETAPES

10 jours • 1000 kilomètres • 16h30 de route

Road Trip étape #4 : l'île de Skye

Elgol • Neist Point • The Fairy Pools • Old Man of Storr

« Pour la première fois de notre aventure, nous ne savions pas où nous allions dormir le soir...»

ITINÉRAIRE

3 jours sur l'île de Skye

Nous sommes restés 3 jours sur la majestueuse île de Skye. Trois jours suspendus entre Terre et Ciel. Je pense que c'est le temps minimum pour avoir un véritable aperçu de  ce que peut nous offrir l'île. Nous sommes arrivés par le ferry en provenance de Mallaig, puis, repartis par le Skye Bridge.

NOTRE ARRIVÉE SUR L’ÎLE

C’est au soleil couchant du cinquième jour, que notre aventure reprend. Après que notre ferry de la compagnie Caledonian MacBrayne, nous ait déposé à Armadale, nous avons trouvé où passer la nuit.

Il s’agissait d’un petit campement de fortune près de Broadford, que nous avions trouvé au moyen de Google Maps.  Le propriétaire des lieux, un homme chauve et robuste, que je ne m’amuserais pas à taquiner, nous prévient de la rusticité des lieux. Nous devrons planter notre tente en hauteur, de sorte à ce que nous ne nous réveillions pas dans l’eau. Ambiance.

 

 

► Les douches sont des cabines de bois préfabriquées payantes où l’accès à l’eau chaude dure seulement 2 minutes,

► Les midges sont féroces et ne nous laissent pas une seule minute de répit, nous devons nous contraindre à dîner dans notre minuscule tente Queshua.

 ► Cerise sur le gâteau, en début de soirée, le déluge s’abat sur l’île nous offrant deux solutions : rester dans notre minuscule tente jusqu’au petit matin ou se boire quelques verres de whisky dans la voiture. Nous choisissons la seconde option… avant d’être rejoint par deux autres voyageurs rencontrés à notre arrivée sur le campement 😉 .

ile de skye

ELGOL

   AquaXplore

Le petit matin est rude, la nuit a été courte. Afin de ne pas être pris au dépourvu, nous décidons d’aller réserver notre camping pour la nuit suivante. Nous séjournerons au Glenbrittle Campsite. La route qui y mène est autant merveilleuse que cabossée. La pluie ayant cessé, nous profitons des superbes points de vues sur les Ben environnants. Le camping, quant à lui, se situe au pied des Cuillins – les Alpes britanniques, et face à la mer des Hybrides. La vue est imprenable et les chocolats chauds qu’ils y font, délicieux.

C’est donc une fois notre cocon monté et le moral regonflé que nous partons en direction d’Elgol afin d’aller observer phoques et baleines dans leur habitat naturel.  Le temps est clair, nous nous engouffrons dans la voiture et laissons nos yeux se poser sur les ombres mouvantes formées par les nuages. L’île de Skye fut longtemps surnommée « l’île dans les nuages ». Ce nom poétique lui va comme un charme.

Le bout de la route a des allures de bout du Monde. Des petites maisons de pêcheurs, faisant face au Black Cuillin, surplombent le port, tandis que des énormes vaches paissent ci et là. Tout semble tellement irréel. Nous partons rejoindre nos coéquipiers pour l’observation des baleines avec AquaXplore. Il s’agit de la “croisière” la plus populaire, car elle est celle qui permet de voir le plus de vie sauvage – autant la faune marine que les cerfs rouges sur l’île de Cana.

Malheureusement pour nous, nous ne verrons ni dauphins ni baleines. Seuls une colonie de phoques grassouillets, les nageoires à l’air, nous auront fait l’honneur de leur présence. Bien contente d’avoir pris mes jumelles également, nous aurons pu observer quelques cerfs.

la route qui mène à Elgol

THE FAIRY POOLS

route de Glenbrittle

A la fin de la journée, nous retournons à nos appartements au Glenbrittle Campsite. Notre petite tente bleue nous y attend sagement. Le jour étant encore présent, nous décidons d’aller nous promener sur la plage avant d’être rejoints par nos collègues Savoyards, rencontrés lors de notre première nuit de campement sur l’île de Skye. Nous avions échangé nos numéros de téléphone afin de pouvoir faire un bout d’itinéraire ensemble et s’échanger nos bons plans découverte. Nous restons là un moment, à faire nos photos "d'amoureux", comme un jeune couple pendant que secrètement, je rêve de voir sortir des eaux un aileron de dauphin ou une tête de phoque. 

C’est ainsi que, dès le lendemain matin, nous sommes partis à la découverte des Fairy Pools qui se trouvaient à quelques kilomètres de là. La randonnée d’une heure s'effectue le long d’un cours d’eau qui laisse parfois place à des bassins plus ou moins grands. Ces bassins sont appelés les « Fairy Pools » car la lumière un peu magique de l’endroit, donne à l’eau des reflets turquoise assez féeriques. Nous n’y avons pas retrouvé les eaux turquoises vantées sur la toile, mais, nous y avons tout de même trouvé de quoi raviver nos pupilles ! En Ecosse, il ne faut surtout pas se laisser abattre par le ciel bas, les tons monochromes et les averses de pluie… Au risque de rester coincés et enfermés un long moment ! Ce temps mélodramatique omniprésent fait partie intégrante du charme de l'Ecosse.

NEIST POINT LIGHTHOUSE

Lorsque j’ai quitté l’Ecosse, mon cœur est resté auprès du phare de Neist Point. Autant majestueux qu’impressionnant, fièrement dressé sur son avancée de basalte, il m’a fasciné. Avant même de fouler le sol - et les moutons, qui y mène, je savais qu’il aurait toute son importance au cours de ce road-trip.

Neist Point est l’un des plus célèbres phares d’Écosse, il se situe sur la pointe la plus occidentale de Skye près du bourg de Glendale. La single track qui y mène est une succession d'épingles, de tournants et de petites montées qui nous laissent, une fois à leur sommet, une vue imprenable! Le phare, la lande sauvage, les moutons, les oiseaux, les roches de basalte et un ciel souvent tourmenté font de cet endroit un bout de monde magique et un site spectaculaire !

Nous n'avons malheureusement pas eu le temps de visiter le Dunvegan Castle qui se trouvait tout près. Le Château de Dunvegan fut la demeure des chefs du clan MacLeod, et, ses jardins, selon la rumeur, sont spectaculaires! Contre une petite contribution, vous pourrez également aller côtoyer la colonie de phoques qui a trouvé refuge non loin sur la côte 😉 !

THE OLD MAN OF STORR

La route du retour pour rejoindre le Kinloch Campsite fut douce, baignée dans la lumière du soleil couchant. Malheureusement, à mesure que la fin de journée avançait, le vent se levait. C'est ainsi que nous avons passé l'une des pires nuits de notre road-trip. Les quatre pieds de notre tente Queshua avaient beau être fixés au sol, elle était totalement étalée: l'armature était impuissante face à la puissance du souffle. Nous sommes donc partis, plein d'espoir,  en quête d'une boutique vendant du matériel de camping. C'est ainsi que nous nous sommes retrouvés à planter une tente d'appoint destinée,  à l'origine, aux chasseurs. Malheureusement, très cheap, elle s'est gorgée d'eau lorsque la pluie s'est abattue pendant la nuit. Dans notre malheur, nous avons eu beaucoup de chance car le camping était très bien équipé, et nous a permis de sécher nos duvets au sèche-linge dès le lendemain matin.

Le Kinloch Campsite est au bord du paisible loch Dunvegan. La vue y est magnifique et les emplacements sont très bien organisés. Qui plus est, il est situé dans un endroit idéal pour aller observer les oiseaux et les phoques. De cette façon, j'ai pu me laisser surprendre par une superbe pyrargue à tête blanche! Je ne m'attendais, ni à la voir ni à ce qu'elle soit aussi grande. De quoi me faire oublier la nuit que nous venions de passer. 

Une fois le matériel réorganisé dans la voiture, nous avons pris la route en direction de la péninsule de Trotternish, afin de rejoindre le Old Man of Storr. Cet impressionnant monolithe d'une cinquantaine de mètres servait de point de repère aux marins depuis des siècles. La première scène du film « Prométhéus » y a d'ailleurs été tournée.

La montée pour y accéder fut rude, mais, de là-haut, la vue sur les îles de Raasay et Rona ainsi que sur la baie de Portree et le loch Leathan est magnifique. L'effort est largement récompensé. 

Pour le prochain article, je vous emmène sur les routes du parc National des Cairngorms! A bientôt 😀 !

Découvrez vite la suite du road-trip

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *