UNE DEMANDE EN MARIAGE
DANS LES CARAÏBES

previous arrow
next arrow
Slider

UNE PASSION COMMUNE POUR LE VOYAGE

MONTREAL BUDAPEST LONDRES ECOSSE GUADELOUPE SCANDINAVIE | TO BE CONTINUED...

 

La demande en mariage est toujours un moment particulier. C’est à l’occasion de nos 2 ans de mariage que je prends plaisir à me remémorer ce superbe tournant dans nos vies. Depuis quelques années, nous avions pris pour habitude de partir en vacances au mois de septembre. Etudiante à l’université, je m’efforçais de travailler tout l’été afin de récolter la somme qui me permettrait de partir à l’autre bout du monde avec Jules, quitte à rater les premières semaines de cours. Deux ans plus tard, à la fin du mois d’août 2015, nous nous envolions pour la seconde fois à 6688 kilomètres de la France, en Guadeloupe.

Amoureux de cette île, nous y sommes restés une nouvelle fois presque un mois entier. Et, à chaque fois, c’est avec une grande nostalgie, une pointe au cœur et des étoiles plein les yeux que j’évoque ces moments passés hors du temps, bercés par le croassement des grenouilles et des effluves de goyaves et de fruits de la passion. Le meilleur ami de Jules nous prêtait sa maison de plain-pied, minuscule îlot de béton, planté au beau milieu d’un jardin où séjournaient cocotiers et passiflores. Un véritable paradis terrestre.

LA GUADELOUPE EN GRAND?

Cliquez sur les photos pour les agrandir

😎

MES FIANÇAILLES SUR L'ÎLE DES SAINTES

LA BAIE DE PAIN DE SUCRE

 

Implantés à Baie-Mahault, en plein cœur du Papillon caribéen, nous pouvions aisément accéder à toute la Guadeloupe en un rien de temps. Toutefois, le 11 septembre 2015, sonnait le glas de mes 25 ans. Afin de fêter l’événement, nous avions décidé de prendre le bateau afin de nous rendre sur l’île des Saintes, à Terre-de-Haut. Les Saintes (cf. carte ici), situées à 40 minutes au large de la Guadeloupe, est en réalité un archipel d’îlots volcaniques étonnant et l’arrivée en bateau est un véritable enchantement ! Parmi les neufs îlots qui le composent, deux seulement sont habités – Terre-de-Haut et Terre-de-Bas.

baie des Saintes, Guadeloupe
L'arrivée en bateau dans la Baie des Saintes, un véritable enchantement!

Il règne sur l’île des Saintes, une certaine douceur de vivre. Cette petite île vallonnée aux maisonnettes et cases de bois colorées se visite essentiellement en scooter ou en voiturette électrique. Armée de mon casque rose, je m’accrochais alors à Jules. Nous avions déjà découvert cette perle des Antilles deux ans auparavant en séjournant à la baie de Pain de Sucre. Nous nous y sentions chez Nous. La baie des Saintes est notamment connue pour être la troisième plus belle baie du monde, et ce n’est pas moi qui vous dirai le contraire !

Les Saintes c’est l’eau turquoise, les boutiques de pierres marines, les panoramas exceptionnels, les restaurants les pieds dans l’eau, les cocottes et les biquettes qui se baladent, mais c’est aussi… tomber en amour des tourments d’amour.  Il s’agit de LA spécialité de l’archipel dont nous raffolions ! Ce sont des petites tartelettes fourrées au chocolat, à la goyave, ou encore, à la noix de coco.

Heureux de retrouver notre havre de paix, nous avons rejoint notre maison à la baie de Pain-de-Sucre – la même où nous avions séjourné 2 ans auparavant. Il s’agissait en réalité d’une immense maison qui n’était habitée qu’à l’étage par les propriétaires. De cette façon, nous disposions de tout le rez-de-chaussée donnant directement sur une immense terrasse, un superbe jardin où doraient iguanes et cocottes ainsi qu’un petit sentier privé nous donnant un accès privilégié à la baie. La plage de Pain-de-Sucre est normalement difficilement accessible et nécessite d’emprunter pendant 20 minutes un semblant de chemin matérialisé par des rochers. Il est bon de se rappeler que la baie est originellement un rocher basaltique. Nous étions donc heureux d’avoir uniquement un portillon au fond du jardin entre nous et cette oasis nous permettant d’y accéder à notre bon vouloir pour quelques sessions de snorkeling de toute beauté.

baie de pain de sucre, les Saintes
Le petit chemin privatif menant à notre perle Turquoise, la baie de Pain de Sucre.

Baie de Pain de Sucre, les Saintes
La vue du ponton, sur la Baie de Pain de Sucre - Guadeloupe.

Je pense que je me souviendrai toute ma vie de ce joyeux couple de retraités qui avait quitté la métropole afin de vivre une vie plus saine et sereine en contact avec la Nature. Monsieur avait passé sa vie à voyager en travaillant dans les télécommunications, et Madame était une passionnée de plantes qui avait transformé le jardin en véritable jardin botanique qui sentait bon le jasmin. Le soir de mon anniversaire, c’est donc tout sourire qu’ils nous avaient invité à déguster quelques-uns de leurs alcools et spécialités en guise d’apéritif, avant que nous allions au restaurant en amoureux pour l’occasion.

 

 

Juste avant notre départ, la pluie s’est mise à tambouriner. Ils nous ont donc prêté des parkas immenses estampillées de la société de télécommunication – verte Cetelem pour Jules, et bleue pour moi. Nous partîmes ainsi sous la pluie, sur notre petit scooter, vêtus de parkas bien trop grandes pour nous en direction du restaurant. Repus, après avoir dégusté de délicieux plats caribéens, nous avons pris le chemin du retour et avons profité d’une accalmie pour s’arrêter sur une petite plage illuminée dans la nuit. Je suis presque certaine que des tortues étaient venues pondre leurs œufs un peu plus tôt, au vu des trous réguliers présents dans le sable. Nous nous sommes alors amusés longtemps à dessiner sur la plage avec des bâtons avant de s’asseoir, silencieux, dos contre torse, face à une mer d’encre. L’anniversaire de mes 25 ans était parfait et je n’étais déjà pas prête de l’oublier. Et pourtant, quelques minutes plus tard…

Jules m’a posé une main sur les yeux et lorsque je les ai rouverts il tenait le coffret argenté contenant l’alliance. Je n’ai pas tout de suite compris, ou du moins, pas tout de suite réalisé. Nous étions là, les fesses dans le sable, les parkas autant affreuses qu’immenses sur le dos, au beau milieu des Antilles françaises dans la mer des Caraïbes, à 6688 kilomètres de la France. Nous étions fiancés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *