Ecosse • Jour 2

"Edinburg is a city of the mind. A writer's city". - Ian Rankin

C’est avec grande impatience que nous nous sommes réveillés dans notre charmant appartement du Midlothian, quoiqu’un peu vieillot, pour nous émerveiller une nouvelle fois. Après un copieux petit déjeuner déposé dans un panier en osier sur le seuil de notre porte, nous avons enfilé rapidement nos manteaux afin de partir en direction du National Museum of Scotland, situé au cœur d’Edimbourg.

The National Museum of Scotland

e qu'il faut retenir:

  • Tarif : gratuit, fonctionne sur un système de donation.
  • Temps de visite : nous avons mis 4 heures pour 2 thématiques. Comptez la journée, au minimum, pour le visiter dans son intégralité.
  • Ne ratez pas leurs délicieuses home-made soups proposées au deuxième étage.

Depuis mon enfance, je rêve de visiter un Musée d’Histoire Naturelle. Passionnée par la faune et la flore, j’ai toujours souhaité prendre le temps de découvrir les merveilles passées et présentes, qui nous entourent. Le National Museum of Scotland (NMS), fonctionne sur un système de dons. C’est-à-dire qu’à la fin de votre visite, une urne est à votre disposition pour y insérer la somme que vous pensez être justifiée.

D’apparence grossière de prime abord, le NMS est en réalité une véritable œuvre d’art en son sein avec une immense verrière de toute beauté ! Il est composé de 36 galeries réparties sur 5 thématiques différentes : l’Histoire Naturelle, les Sciences et Technologies, l’Art, la Culture du Monde et l’Histoire Ecossaise. Avec Jules, nous avons pris la décision de choisir une thématique chacun afin de ne pas nous éparpiller et de pouvoir les visiter en profondeur. Ainsi, nous sommes partis à la conquête de l’Histoire Naturelle et des Sciences et Technologies ! Pour visiter l’intégralité de ce musée, il faudrait y passer la journée et bien plus encore.

En visitant ce musée, j’ai réalisé mon souhait de me balader parmi les dinosaures – dont le majestueux T-rex, et les animaux naturalisés que je n’ai pas eu l’honneur de connaître du fait de l’extinction des espèces. Les animaux, comme pris sur le vif, semblaient être en pleine action tant le travail a été bien réalisé. En tant que grande amoureuse de la faune, j’ai tout de même ressenti un pincement au cœur et un immense sentiment de solitude face à cette hécatombe animalière. Mais que font les Hommes, si ce n’est gangréner la Terre de toute ses richesses ? Au pied de chaque naturalisation était déposé un écriteau informant sur le niveau d’extinction lui étant relatif. Je me suis alors rendue compte que, mes petits enfants ne connaitront très certainement que la moitié des animaux que nous connaissons à l’heure actuelle.  Triste réalité.

Castle Rock • Le Château d'Edimbourg

e qu'il faut retenir:

  • Tarif : 20.50€/adulte. Un peu cher, mais vaut vraiment la chandelle si vous souhaitez comprendre l'Histoire écossaise !
  • Temps de visite : nous avons mis entre 2 et 3 heures pour visiter le château entièrement.

Après avoir quitté le NMS, nous avons décidé de nous attaquer à « Castle Rock ». Pas de Starks à l’horizon, malheureusement ! Nous avions, ce jour-là, opté pour une journée entièrement consacrée à la Culture.

Ce château est superbement conservé, fièrement dressé sur son piton rocheux d’origine volcanique. Il marque le point final du splendide Royal Mile, où, il rappelle annuellement son glorieux passé militaire à l’occasion du défilé du Military Tattoo – le festival international des fanfares militaires. Il est d’ailleurs fort probable que vous croisiez des écossais arborant leurs plus beaux kilts. Mais attention, il n’est pas question de s’en moquer ! Personnellement, je ne m’y frotterais pas, car, leur coutume vestimentaire n’enlève rien à leur virilité.

e château est impressionnant de par son ancienneté, puisque, l’édifice visitable le plus ancien – St Margaret’s Chapel, a été construit en 1124, sous le règne de David Ier. Toutefois, des recherches ont démontré qu’une civilisation occupait déjà le terrain il y a 3000 anspendant l’âge de bronze, avant que les romains et les Angles ne s’emparent de la cité. Il est bon de savoir que l’Écosse possède une Histoire extrêmement riche où se mêlent rois, chevaliers, batailles et complots. Ainsi, n’hésitez pas à passer quelques heures à arpenter les différentes pièces qui vous plongeront dans cet univers médiéval passionnant. Je suis toujours partie du principe que, lorsque nous voyageons, il est primordial de connaître le passé historique de la terre que nous foulons. A l’inverse, comment pourrions-nous comprendre et appréhender la complexité de ce que nous observons ?

J’ai appris des choses très enrichissantes et importantes pour comprendre la philosophie des écossais en visitant le château d’Edimbourg. J’ai notamment pris connaissance des liens chaotiques qui les unissaient aux britanniques, et, pu observer les joyaux de la couronne. Mais, j’ai également appris des choses plus rigolotes, telle que le One o’clock gun. Ainsi, des remparts, est tiré quotidiennement – sauf le dimanche, un boulet de canon à 13 heures pile. Jadis, ce son permettait aux marins d’ajuster leurs chronomètres. Je le répète ainsi une nouvelle fois, ne faites pas l'impasse sur ce magnifique château, promis, il n'y a pas de fantômes à l'horizon 😉 !

RELATED POSTS

Poursuivez votre lecture

APRES 2H30 DE VOL...

PREPARATIFS M-2...

PREPARATIFS M-3...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *