L'été dernier, nous sommes partis découvrir les contrées de Chamonix avec le Chéri. Et Dieu, que c'était magique ! Je me suis sentie tellement infime face à cette immensité immaculée. Je vous laisse découvrir ce bel itinéraire de 5 jours au Paradis Blanc. - Petite vidéo à la clé, ci-dessous 😉 ! Sachez toutefois, qu'il a été amoureusement concocté, de telle sorte que, Muffin ❤ - 4 mois à l'époque, notre tout petit bébé chien, puisse en profiter avec nous pour ses toutes premières vacances. Ainsi, les excursions proposées sont autorisées à nos compagnons à quatre pattes, et, les itinéraires restent assez courts pour ne pas les fatiguer.

 Jour 1 :

Nous habitons à la croisée de 3 départements: l'Ain, la Savoie et l'Isère. Même si notre petite ville nous paraît parfois perdue au beau milieu d'une immensité de forêts et de lacs, il faut que nous gardons à l'esprit que nous avons la chance d'être, seulement, à 1h45 de Chamonix! C'est ainsi que nous avons décollé de la maison en début de matinée pour rejoindre l'appartement que nous avions loué grâce à l'application airbnb, avec laquelle nous avons l'habitude de voyager. Elle permet d'accéder à des logements confortables ou atypiques à des prix très abordables. Nous ne nous en passons plus où que nous allions!

 Altitude: 1350m       Temps de montée: 1 heure

Notre première excursion matinale a été celle du Chalet de la Floria.  Nous avons emprunté un petit sentier qui nous a directement emmené dans la forêt. Cette première balade a été très ludique pour Muffin puisque le chemin était souvent entrecoupé de petits cours d'eau où des planches, des galets, mais encore, de minuscules ponts de bois nous permettaient de traverser (enfin, nous les bipèdes, pouvions souvent sauter d'un côté à l'autre). Outre le fait d'être protégé de la chaleur par l'ombre de la forêt, ce qui a été le plus agréable lors de cette montée d'une heure, ont été, les points de vue sur toute la chaîne du massif du Mont-Blanc.

Nous avons rapidement compris, au vu des coureurs et randonneurs croisés sur notre chemin, que le Chalet de la Floria était un incontournable du coin! Son succès ne nous surprend pas, puisque, nous en sommes tombés sous le charme à notre arrivée: un écrin de verdure au pied du Mont-Blanc. Tout y respirait la quiétude: les belles jardinières colorées copieusement fleuries, les petites barrières et tables en bois qui donnaient l'impression d'être dans un village de poupées, sans oublier, les plats locaux et soignés servis avec le sourire. Un véritable havre de paix où il fait bon se restaurer. L'heure du repas approchant, nous avons craqué pour notre première Croziflette depuis notre emménagement dans les Alpes françaises (sans lardons pour moi, of course :p ). Un vrai régal !

 Plus d'informations pour vous y rendre par ici: chamonix.com

Nous sommes ensuite redescendus tranquillement avant de ramener Muffin à l'appartement que nous avions loué à Passy, qui se situe à une vingtaine de minutes de Chamonix. Nous avons eu le droit à un véritable petit cocon d'amour avec une vue imprenable sur la vallée de l'Arve et un accès direct à de nombreux sentiers de randonnée. D'ailleurs, le propriétaire avait été d'une générosité sans faille en laissant à notre disposition des sac à dos avec tout le matériel et les livres nécessaires pour partir randonner ou faire de la via ferrata. Si la localisation vous intéresse, n'hésitez pas à me contacter afin que je vous transmette les coordonnées.

Les vacances étaient courtes, il était alors hors de question de laisser traîner une minute de plus avant de repartir en vadrouille! Nous voilà repartis en direction de Chamonix pour aller découvrir la fameuse Aiguille du Midi

Tout d'abord, sachez qu'en haute saison, il faudra prendre votre mal en patience pour trouver une place où se garer en centre-ville de Chamonix. Quoiqu'il en soit, des navettes assurent le trajet des parkings périphériques jusqu'au point de départ du téléphérique.

L'aiguille du Midi se situe à 3842 mètres d'altitude, tandis que la pointe du Mont-Blanc, en elle-même, culmine à pas moins de 4810 mètres. Cette stature lui assure ainsi la place de plus haut sommet d'Europe occidentale! Chose que je ne savais pas avant de m'y aventurer, est qu'il - le sommet, matérialise la frontière entre la France et l'Italie, soit, entre le département de la Haute-Savoie (France) et la Vallée d'Aoste (Italie). Pour les touristes du dimanche, au vu de son altitude, sachez qu'il faudra bien vous couvrir! Alors on emporte lunettes, crème solaire et doudoune! Nous y sommes allés en plein mois d'août, et, alors que la température avoisinait les 30°C à Chamonix, elle chutait brutalement à 4°C à l'aiguille du Midi. Je ne vous cacherai pas que mon Jules comptait bien y aller en short et claquettes, et que, pour lui prouver qu'il avait tord, j'ai dû téléphoner au secrétariat du téléphérique pour la bonne confirmation des conditions météorologiques glaciales. Nous voilà donc partis, 58.50€ plus tard, en direction de ce magnifique glacier sous un soleil à toute épreuve.

Je peux vous assurer que le tarif proposé en vaut la chandelle! Dés que nous prenons un peu de hauteur, nous nous sentons infiniment petit et insignifiant face à tant de beauté. Nous nous retrouvons encerclés, à la fois, de pics déchiquetés laissant apparaître la roche brute, de neige immaculée, et de reliefs autant ahurissants qu'étourdissants. Profitez bien des paysages, mais ne négligez pas non plus les explications précises situés dans le "tube" qui fait le tour de l'aiguille. J'ai été également émerveillée par la galerie des "portraits" où nous pouvons voir les visages de ceux qui ont eu le courage de faire l’ascension du Mont-Blanc mais également, d'autres sommets incroyables, tel que l'Everest.

Enfin, nous ne pouvions pas redescendre dignement sans avoir fait la nouvelle "attraction touristique": LE PAS DANS LE VIDE. L'objectif étant de se retrouver dans une cage de verre vitrée sur ses 5 faces, où, plus de mille mètre de vide se trouve sous nos pieds. Après avoir fait un peu la queue dans le froid, nous voilà en train de chausser nos chaussons. Oui oui, afin de ne pas rayer la vitre, il nous est demandé d'enfiler des petits chaussons de mousse, look d'aventurier garantie ! Il s'agit néanmoins d'une véritable prouesse technologique qui fait froid dans le dos. Étrangement, je n'ai pas eu le vertige, mais, il faut reconnaître que c'est impressionnant.

Remarque: la seule chose que je pourrais reprocher à cette activité, est qu'elle soit justement, trop axée sur "l'attraction". On y passe les uns après les autres en 2 minutes, chronomètre en main. Nous n'avons pas le temps d'apprécier les paysages et la sensation que nous éprouvons à cet instant T.

Après cette journée forte en émotion, nous retournons à notre cocon nous lover dans un canapé qui est tout bonnement énormissime tant il nous phagocyte ! 

*

La suite de notre séjour 🙂 :

 

One thought on “CHAMONIX: du chalet de la Floria à l’aiguille du Midi | JOUR 1”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *